Près de 200 parlementaires, élus locaux, militants ou sympathisants ont participé à notre premier colloque sur le thème de « La société française face à la montée des extrêmes : du constat aux réponses ». Le live-tweet de la #GaucheForte a été très largement suivi et relayé sur la toile.

Le premier invité, Jérôme Fourquet, directeur du département Opinion Publique de l’IFOP a présenté la géographie et la sociologie du vote Front National dans l’histoire et jusqu’à l’élection présidentielle de 2012. Le constat a été une nouvelle fois rappelé que la candidate du Front National a réalisé de très hauts scores dans les milieux populaires (ouvriers et employés) et qu’elle a atteint ces sommets dans un périmètre de 50 kilomètres des centre-ville.

Ensuite, Hervé Le Bras, co-auteur avec Emmanuel Todd de l’ouvrage Le mystère français a présenté par une série de cartes le vote du Front National en France. Plusieurs constats ont été fait comme les conséquences des différents types d’habitats (collectif, individuel, groupé, etc.) sur le vote FN, les forts gains du parti d’extrême droite dans les zones de force des communistes et la corrélation devenu nulle entre immigration et vote FN.
Hervé Le Bras a également souligné que le véritable danger, selon lui représente le phénomène de « fer à cheval » qui est le rapprochement des deux extrêmes, des deux fronts, celui de gauche et celui de droite.

De nombreuses questions sont venues de la part du public qui a notamment interrogé les participants sur la corrélation entre le vote FN et les difficultés économiques et sociales.
Il a également été rappelé que 30% des catholiques pratiquants sont favorables au mariage pour tous.

Des témoignages venus du terrain ont également apporté des solutions concrètes comme lorsque dans certaines grandes agglomérations des mises en circulations de ligne de métro a permis de faire baisser le vote du FN.

Les parlementaires de la Gauche Forte, Alexis BACHELAY, Colette CAPDEVIELLE et Patricia SCHILLINGER, sont intervenus en rappelant que le fondement de la Gauche Forte est la lutte contre la lepénisation des esprits.

En conclusion, Yann GALUT co-fondateur de la Gauche Forte a lancé des pistes de sujet pour le prochain colloque de la Gauche Forte comme le logement, l’évasion fiscale, les transports, etc

Pour connaître les interventions plus détaillées, rendez-vous sur le compte de la #GaucheForte sur Twitter.