COMMUNIQUE DE PRESSE
13 OCTOBRE 2013

La victoire du Front national aux élections cantonales de Brignoles de ce dimanche 13 octobre est un message adressé à l’ensemble de la classe politique.

Si ce canton avait déjà vu le FN gagner l’élection en 2011, l’avance du parti d’extrême droite était alors fragile. Cette seconde victoire à deux ans d’intervalle confirme donc l’ancrage de plus en plus important du FN dans les terres varoises et sur le pourtour méditerranéen de manière générale.

La participation en hausse pour ce second tour confirme que le parti de Marine Le Pen n’a pas dû uniquement son succès aux abstentionnistes du premier tour. Le parti gagne du terrain et nous devons en prendre la mesure, bien que les terres frontistes du sud ne soient nullement représentatives de la géographie électorale française dans son ensemble.

Cette victoire dans un duel UMP-FN révèle que dans un combat opposant la copie à l’original, l’électeur préfère le plus virulent. C’est l’échec de la ligne Buisson qui est ce soir manifeste : ce n’est pas en singeant le Front national que l’UMP parviendra à récupérer ses électeurs, bien au contraire. Ce vote est en outre l’échec de la stratégie du « ni-ni » portée par l’UMP sous l’égide de Jean François Copé : ne pas vouloir se prononcer contribue à la banalisation du vote frontiste. La Droite républicaine doit prendre la mesure de son fourvoiement. La Gauche forte entend poursuivre sans relâche son combat contre la droitisation de l’UMP qui légitime en le reprenant le discours frontiste.

Cependant ceci ne doit pas nous exonérer à Gauche de nos responsabilités. Il nous faut mieux écouter les causes de l’exaspération de nos concitoyens, mieux et plus efficacement agir et mieux expliquer nos choix politiques et les valeurs qui les sous entendent.

Enfin, c’est non seulement en dénonçant les valeurs et l’histoire d’un parti qui ne propose comme idéologie que la haine de l’Autre mais aussi en montrant concrètement les impasses de son programme économique et social que la Gauche Forte entend combattre la progression du Front national.

PAR LES PORTES PAROLES DE LA GAUCHE FORTE

YANN GALUT
DÉPUTÉ DU CHER

ALEXIS BACHELAY
DEPUTE DES HAUTS DE SEINE