COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA GAUCHE FORTE

TWEET SCANDALEUX DU DEPUTE MARIANI SUR L’ESCLAVAGE ET L’ENLEVEMENT DE LYCEENNES AU NIGERIA

La Gauche Forte demande à Jean François COPE de démettre de ses fonctions le Vice-Président de l’UMP.

La Gauche forte, appelle Jean-François Copé à condamner avec la plus grande fermeté les propos odieux tenus par un député membre de l’UMP. Thierry Mariani, vice-président de l’UMP, a en effet utilisé le terrible enlèvement de jeunes filles au Nigeria par une secte pour relativiser l’importance de l’esclavage, appelant à la « déculpabilisation ».

Ces propos sont scandaleux vis-à-vis des familles des victimes qui vivent dans l’angoisse cet enlèvement. Il est indécent d’instrumentaliser un tel évènement pour des raisons politiciennes.

Par ailleurs, ces déclarations s’inscrivent dans la droite ligne de la stratégie du Front National dont un maire a refusé à Villers-Cotterets de participer à la journée de commémoration de l’esclavage prétextant un rituel de culpabilisation. Si l’esclavage existait déjà dans les sociétés antiques, et si la traite des humains reste aujourd’hui un problème crucial, nier l’importance de la traite « industrielle » organisée par les Européens à l’époque moderne et pendant une partie du XIXe siècle est hautement problématique.

Le devoir de mémoire et d’éducation est un impératif, il ne s’agit pas de culpabiliser mais de sensibiliser et un parallèle aussi douteux ne peut qu’appeler à une condamnation unanime. Thierry Mariani, habitué des positions dures sur les questions liées à l’immigration, fait ici la démonstration que la frontière entre des propos plus que douteux et des paroles à connotation raciste est ténue.

La Gauche forte demande donc à ce que Thierry Mariani soit sanctionné pour cette attitude indigne d’un élu républicain et qu’il soit démis de ses fonctions de vice-président de l’UMP.