COMMUNIQUE DE PRESSE – 25 MAI 2013

Jean-François Copé, Président de l’UMP, demande dans une lettre écrite à ses militants ce jeudi 23 mai 2013 de se « mobiliser une nouvelle fois pour la manifestation du 26 mai prochain » contre le Mariage pour tous.

En tant que parlementaire et aspirant aux plus hautes fonctions de l’Etat, Mr Copé semble oublier que la loi sur le mariage pour tous a été votée par une Assemblée nationale élue et validée par le Conseil Constitutionnel.

Alors que cette manifestation des « anti Mariage pour tous » se prépare en présence des groupes d’extrême-droite les plus radicaux et que des débordements violents sont à craindre, Mr Copé réaffirme sa volonté de tirer profit d’une mobilisation qui n’a plus lieu d’être.
La stratégie est néanmoins claire : portée par la « ligne Buisson », la volonté est de radicaliser le climat politique en mêlant droite et extrême-droite.
Alors que deux Français sur trois souhaitent une droite plus modérée, l’UMP poursuit quant à elle son objectif d’extrême-droitisation et son opération de séduction à l’endroit des électeurs du Front National.

Le débat sur le Mariage pour tous n’a été que trop pollué par les incidents provoqués par les députés UMP à l’Assemblée nationale, par des provocations lors des manifestations et la recrudescence des violences contre les homosexuels.

La Gauche Forte demande publiquement à l’UMP et à Mr Copé de revenir sur leur soutien à la manifestation du 26 mai. Il est de la responsabilité d’un parti de prôner l’ordre républicain et de ne pas inciter ses militants et leurs familles à participer à un rassemblement à haut risque.
La Gauche Forte soutient, par ailleurs, la volonté du ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, qui envisage l’interdiction du « Printemps français », nébuleuse des opposants les plus radicaux au mariage homosexuel.

ALEXIS BACHELAY
DÉPUTÉ DES HAUTS DE SEINE

YANN GALUT
DÉPUTÉ DU CHER

PATRICIA SCHILLINGER
SÉNATRICE DU HAUT RHIN