« Bien que mis en examen, comme tout justiciable, Nicolas Sarkozy doit bénéficier de la présomption d’innocence. » confie dans un premier temps Yann GALUT, député du Cher.

Mais, au lendemain de la mise en examen de Nicolas Sarkozy, ancien Président de la République, l’UMP multiplie les dérapages verbaux et les mises en cause inacceptables de la Justice de notre Pays.

« Les propos tenus ce matin par Henri Guaino sur l’antenne d’Europe 1 ont dépassé tout ce qui est acceptable et sont proprement honteux et indignes d’un élu de la République.
 » poursuit le fondateur de la gauche Forte.

« En période de crise, la France a besoin de voir ses institutions confortées et non affaiblies par de tels propos tenus, qui plus est, par un parlementaire. » déclare Yann GALUT.

« Nous ne pouvons tolérer de voir importer dans notre pays de telles outrances que je qualifierais de berlusconiennes ».

Par la voix de son fondateur Yann GALUT, la GAUCHE FORTE entends dénoncer de façon extrêmement ferme cette remise en cause dangereuse de la séparation des pouvoirs et de l’indépendance de la justice.