Alors que le débat sur le mariage pour tous bat son plein à l’Assemblée nationale, la Gauche Forte dénonce avec la plus grande vigueur l’initiative prise par 31 députés UMP – dont les anciens ministres Patrick Ollier et Thierry Mariani – de signer un amendement commun avec les élus d’extrême-droite Jacques Bompard et Gilbert Collard, l’amendement 55.

Si le droit d’amendement est garanti par l’article 44 de la Constitution de 1958, et donc parfaitement légitime, il est tout à fait scandaleux et inédit sous la 5ème République, que la droite dite « républicaine » et l’extrême-droite s’allient dans la quasi-indifférence générale autour d’une même initiative parlementaire.

Après la « marche sur l’Elysée » d’élus de droite la semaine dernière, après les applaudissements nourris adressés ce matin par certains députés UMP à Mme Maréchal Le Pen, cette nouvelle initiative témoigne une fois de plus de l’avancée de la ligne Buisson-Peltier, tous deux anciens militants de l’extrême-droite, dans les esprits et les consciences des élu-e-s de l’UMP.

Par conséquent, nous demandons à Jean-François Copé, président de l’UMP et à Christian Jacob, président du groupe UMP à l’Assemblée nationale de s’expliquer sans délais sur les agissements de leurs parlementaires, et le cas échéant de retirer cet « amendement de la honte ».

Chaque jour, la Gauche Forte trouve de nouvelles raisons d’exister et notre analyse est sans cesse confortée par les faits. Nous poursuivrons inlassablement notre dénonciation de ces rapprochements incessants entre l’UMP et l’extrême-droite, ces liaisons dangereuses qui fragilisent le pacte républicain.
- #