« Le mouvement intégriste Civitas a annoncé vouloir organiser une séance de prières de rue devant l’Assemblée nationale ce mardi 29 janvier 2013 afin de protester contre le mariage pour tous.

La Gauche Forte dénonce cette initiative illégale et antirépublicaine avec la plus grande virulence. Cette action est illégale car elle va à l’encontre de la loi visant à faire interdire les cérémonies religieuses dans les rues. Elle est antirépublicaine car en venant prier devant l’Assemblée Nationale, maison de la République, les organisateurs heurtent de plein fouet la laïcité.

« Nous attendons de l’UMP, et de son Président Jean-François Copé, qui n’avait pas ménagé sa peine pour dénoncer avec verve les prières de rues musulmanes qu’il en fasse de même avec les prières de rues de certains intégristes catholiques. La défense des valeurs de la République et de la laïcité ne saurait souffrir d’aucune hiérarchie entre les religions et leurs outrances. »

Par conséquent, la Gauche Forte demande au ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, de prendre toutes les initiatives nécessaires afin d’interdire ce rassemblement qui n’est pas conforme à la loi.

« Nous demandons en outre au ministre de lancer une réflexion sur la dissolution de ce groupuscule extrémiste qui s’est fait notamment connaitre par des violences physiques lors d’une précédente manifestation contre le mariage pour tous. » Cette demande de dissolution avait déjà été portée par des parlementaires de la Gauche Forte en novembre dernier, notamment Yann Galut, député du Cher et Sébastien Denaja, député de l’Hérault. »