En 2012, la Gauche a réussi à emporter l’adhésion d’une majorité de Français et à reconquérir le pouvoir, après dix années passées dans l’opposition.
Elle est aujourd’hui confrontée au double défi de la réussite et de la durée,dans un difficile contexte de crise économique mondiale persistante.
Le Parti Socialiste doit trouver un nouveau positionnement dans cette période, et renouveler ses arguments face à une droite qui mise sur notre échec et espère une revanche dès les prochains scrutins intermédiaires de 2014. Nous devons également nous garder des risques de la division au sein de la majorité, parfois aperçus lors de récents débats parlementaires. Nous devons tous nous mobiliser pour contribuer à la réussite d’une mandature décisive pour l’avenir de la France.

Voilà les raisons pour lesquelles nous créons aujourd’hui un nouveau club opérationnel à l’intérieur du PS et de la majorité, baptisée «  La Gauche Forte », qui se fixe trois objectifs principaux :

  • Mener en première ligne le combat face à la droite, qui a opéré une dangereuse dérive idéologique depuis la dernière élection présidentielle, confirmée par le récent congrès de l’UMP. Face à « la droite décomplexée » ou « la droite forte », et les ponts qu’elle jette vers l’extrême droite, nous répondons par la Gauche Forte. Forte de ses valeurs, forte de sa conviction de la prééminence du politique sur l’économique, et de la volonté sur la fatalité. Nous rendrons coup pour coup aux attaques de la droite ;
  • Soutenir efficacement l’action du Président de la République François Hollande et du gouvernement de Jean-Marc Ayrault, aux côtés des groupes parlementaires socialistes, en relayant systématiquement son action sur le terrain et dans les médias, et en faisant preuve de pédagogie ;
  • Proposer des idées nouvelles et concrètes en réponse aux attentes prioritaires des Français, pour enrichir l’action du gouvernement, avec la conviction que progrès économique et progrès sociétal vont de pair. Pour cela nous seront ouverts à la société civile, au mouvement social et aux syndicats, aux Think tanks et aux intellectuels, aux artistes et au monde de la culture.

Nous ferons des propositions autour de trois axes prioritaires :

  • La justice fiscale et la justice territoriale au service du redressement, de la croissance et de l’emploi : priorité numéro un du gouvernement à juste titre, elle est aujourd’hui la clé de la réussite des réformes. Nous devons entamer le débat sur la grande réforme fiscale tant attendue, et elle ne sera réussie que si elle combat plus efficacement l’évasion fiscale, et si elle intègre la justice territoriale, en s’appuyant sur le travail de nos élus locaux et sur la majorité de gauche à l’Assemblée Nationale et au Sénat ;
  • La République et la démocratie  : la Gauche doit continuer d’affirmer haut et fort les valeurs républicaines - liberté, égalité, fraternité, mais aussi laïcité et diversité - et les valeurs universalistes de la France, face au danger du repli identitaire. Elle a déjà réussi sa rénovation sur les questions de sécurité et c’est tant mieux. La Vème République a encore beaucoup de progrès à faire pour se moderniser, équilibrer ses pouvoirs et permettre la conquête de nouveaux droits. La vie politique doit encore se débarrasser de nombreux archaïsmes ;
  • L’Europe et la solidarité internationale : en crise profonde et en berne dans l’opinion, l’Europe est pourtant la plus belle idée du XXème siècle, celle qui a permis de sortir des guerres et des nationalismes. Au moment où elle reçoit le prix Nobel de la Paix, redonnons-lui toute sa vigueur avec des initiatives fortes, dans la lignée du volet croissance intégré au pacte de stabilité budgétaire, obtenu par François Hollande dès son élection. Travaillons à un programme commun du PSE en vue des élections européennes de juin 2014, pour réorienter la mondialisation vers la solidarité internationale.

Pour réaliser cette ambition, nous allons nous doter d’une méthode d’action et d’une équipe opérationnelle, composée de parlementaires, d’élus et de militants socialistes déterminés et novateurs dans leurs approches. Au rythme d’un débat tous les deux mois autour des thèmes cités plus haut, nous effectuerons une séries de propositions thématiques compréhensibles par tous et susceptibles de provoquer un large débat dans le pays. Nous disposerons ainsi dès la fin de l’année 2013 d’une série de concepts et de propositions en appui à la politique du gouvernement, au service de l’idéal renouvelé de la Gauche et de l’ensemble des Français.

Dès aujourd’hui, rejoignez-nous ! Nous sommes fiers d’être de gauche, alors place à l’affirmation des valeurs de la Gauche, à la riposte et aux idées nouvelles !