La Gauche Forte s’inquiète depuis sa création du climat délétère caractérisé par la montée en puissance des manifestations racistes et xénophobes dans notre pays.

Les révélations de Mediapart du 5 janvier 2014 au sujet de comportements ouvertement racistes à la sûreté ferroviaire de Montpellier témoignent, une fois de plus, que notre combat est loin d’être vain. Ces révélations imposent la mobilisation des républicains contre la banalisation des discours haineux et des actes discriminatoires.

La Gauche Forte interpelle officiellement le Président de la SNCF, Guillaume Pépy, qui doit rendre compte de la déontologie et des valeurs appliquées dans l’organisme de service public dont il est à la tête, et qui, en cette qualité, se doivent d’être irréprochables.
Il est également nécessaire qu’il s’explique sur le laxisme et l’absence de sanctions disciplinaires suite à ces faits graves, qui ont pourtant fait l’objet de dénonciations auprès de la direction de la SNCF.

La Gauche Forte enjoint les autorités compétentes à sanctionner ces dérives indignes avec la plus grande fermeté. Nous rappelons que le racisme n’est pas une opinion mais un délit et demandons l’ouverture d’une information judiciaire.

Nous ne pouvons accepter de telles injures, faites à notre devise d’égalité et de fraternité, et qui menacent le vivre ensemble.